Infomail Sturio n°19

logonews


Infomail Sturio




Plan National d’Actions en faveur de l’Esturgeon européen

Infomail n°19 {juillet 2021}

Actualités

Serait-on en train d'assister aux premières remontées des géniteurs sur le bassin depuis 1994 ?

sturio dordogne 1800mm avril2021.1La dernière reproduction naturelle d'esturgeons européens avait été signalée sur le bassin Garonne Dordogne en 1994.

Le stock captif a été créé grâce à la participation des partenaires, pêcheurs professionnels et INRAE (à l'époque Cemagref puis Irstea), il est actuellement géré par MIGADO à Saint Seurin sur l'Isle. A partir de ce stock et grâce aux reproductions assistées, plus de 1,8 millions de larves et juvéniles ont été lâchés dans le milieu naturel au niveau des frayères potentielles entre 2007 et 2014 par INRAE et MIGADO.

Les mâles deviennent matures en moyenne à 10 ans, les femelles à 15 ans. Les individus lâchés en 2007 atteignent ce stade adulte. Ces dernières années des individus de grande taille ont été repérés par les pêcheurs professionnels et INRAE à l'entrée de l'Estuaire et des fleuves.

Fin avril 2021, 2 individus de grande taille (1,50 et 1,80m) ont été observés par les pêcheurs professionnels sur la partie basse de la Dordogne. La date d'observation correspond à la période de reproduction des individus du stock captif géré par MIGADO à Saint Seurin sur l'Isle. En 2020, un individu avait déjà fréquenté le même secteur à la période de reproduction.

Grâce à la participation des pêcheurs professionnels, sensibilisés à la préservation de l'espèce, ces observations témoignent d'une nouvelle fréquentation des zones de reproduction sur le bassin Garonne Dordogne, et donnent l'espoir d'une reproduction prochaine.

 

2021 : le nombre d'esturgeons européens matures augmente dans le stock captif

analyse ovocytes3219170 2

Ovocytes d'esturgeons européens et observation du stade de maturation des ovocytes récoltés (source :V. Lauronce - MIGADO)

Depuis 2017, tous les ans, le nombre de mâles présentant des signes de maturation est en augmentation. Depuis 2020, des femelles présentent à l'échographie des oeufs de taille importante.

En mai 2021,4 femelles et 10 mâles ont montré des signes de maturation lors des échographies début mai. Ces individus ont été isolés afin de participer au processus de reproduction assistée.

Fin mai, l'analyse et la mise en incubation des ovocytes a permis de suivre leur degré de maturation, et de réaliser la stimulation hormonale et thermique.

Des mâles ont permis de récolter de la semence de bonne qualité qui été congelée afin d'alimenter la banque de conservation dédiée. Les femelles, malheureusement n'ont pas fourni des oeufs de bonne qualité. 

Les femelles sélectionnées cette année ont 14 ans, leur jeune âge peut expliquer le fait que la maturation n'ait pu aboutir.

Les étapes réalisées cette année 2021 pendant la période de reproduction ont cependant permis d'avancer sur l'optimisation du protocole de reproduction et sont un signe du bon développement des individus présents dans le stock captif.


Une veille sur la reproduction en milieu naturel

L'observation d'une reproduction en milieu naturel semble complexe à mettre en évidence. Sur le bassin Garonne Dordogne 24 frayères potentielles ont été repérées lors d'un programme Life en 1997 et leur caractérisation a été actualisée en 2020. Les sites sont nombreux et de grande taille, ce qui complique les méthodes de suivis réalisées habituellement pour d'autres espèces de poissons migrateurs amphihalins. Plusieurs protocoles ont été conçus et sont en cours de test.

Des suivis sont réalisés ponctuellement depuis 2019 par MIGADO grâce à une caméra sonar depuis la berge ou en bateau sur des tronçons de cours d'eau. Les sites sélectionnés pour la réalisation des suivis correspondent aux frayères présentant les meilleures caractéristiques physiques décrites en 2019 et 2020. Les sorties de terrain sont réalisées dés que des individus ont été observés par les pêcheurs professionnels dans des secteurs proches des zones fluviales. Des caméras de détection automatique sont également installées sur les frayères anciennement les plus actives, afin de repérer les mâles qui ont pour habitude de marsouiner au lever du jour.

oculus pessacmeilhan sur garonne 3

Caméra sonar sur la frayère de Pessac-sur-Dordogne, et caméra de détection automatique sur la frayère de Meilhan sur Garonne

En 2019, deux individus de grande taille avaient été repérés sur une frayère potentielle grâce à la caméra sonar, information en concordance avec l'observation par un pêcheur professionnel d'un esturgeon en train de marsouiner sur ce même site.

En revanche, en 2021, aucun géniteur n'a pu être observé. Ce suivi qui se fait de manière ponctuelle ne permettra pas d'avoir des informations exhaustives ; les mâles restent quelques jours ou semaines en eau douce, et les femelles seulement quelques jours. Les images issues des caméras de détection automatique sont encore en cours d'analyse.

INRAE réalise en parallèle un suivi de l'ADN environnemental au niveau des différentes frayères potentielles. Les échantillons d'eau sont analysés pour rechercher la signature génétique de l'esturgeon européen témoignant de sa présence. Les prélèvements sont réalisés en fin d'été, début d'automne afin de rechercher la présence de juvéniles, signe d'une reproduction naturelle réussie. En 2019 et 2020, aucune trace de juvéniles d'esturgeons européens n'a été détectée par cette méthode. Les échantillonnages 2021 sont planifiés début septembre.

 

Les suivis à long terme des esturgeons européens dans l'Estuaire de la Gironde

En complément des observations des pêcheurs professionnels réalisées en estuaire, en mer et en rivière, des suivis scientifiques sont réalisés par INRAE dans l'Estuaire de la Gironde. Ces derniers permettent ainsi de capturer des individus, de les identifier grâce à différents types de marques avant de les relâcher sur le lieu de capture.

Depuis début 2021, les pêcheurs professionnels ont déclaré 2 observations d'esturgeons européens en mer, une trentaine dans l'estuaire et 2 individus signalés en fleuve.

A ce jour, les campages sceintifiques ont permis d'échantillonner 2 individus en avril (155 cm - 17 kg et 162 cm - 22,3 kg) et un individu en mai (152 cm - 15,9kg).

Type de marques juill21Sturio 3227 Sturat Avril21 inraeMLamour

Différents types de marques utilisées sur les esturgeons euroépens et esturgeon capturé lors d'une campagne scientifique (source : ML Acolas - INRAE)

 sturio 18062021

Esturgeons capturés et remis à l'eau dans l'Estuaire de la Gironde (source : pêcheur professionnel)

 


Pour en savoir plus...

Contacts
Animation : Ass. MIGADO - Vanessa Lauronce - vanessa.lauronce@migado.fr
Coordination : DREAL Nouvelle-Aquitaine - Gilles Adam - gilles.adam@developpement-durable.gouv.fr

 

Partenaires techniques et financiers

logo partenaires v2

 
  www.sturio.fr| Contact  
 
Powered by AcyMailing